La campagne "Et voir la France gagner"

 Faire gagner, 

C’est la promesse de La Française des Jeux. 

Une promesse de marque incarnée dans une nouvelle plateforme pour révéler sa marque et ses engagements.

La Loterie nationale, notre ancêtre, a été créée en 1933, pour venir en aide aux « Gueules cassées », les soldats défigurés de la Première Guerre mondiale.

Cette loterie profondément solidaire a posé les fondements de ce que nous sommes encore aujourd’hui : une entreprise qui, à travers son activité, fait le choix de contribuer à la société. 

Pour sceller cet engagement, nous avons en 2020 écrit notre raison d’être, qui figure désormais dans nos statuts.

Cette raison d’être définit notre rôle dans la société et affirme résolument que si le jeu est notre métier, la contribution à la société est notre moteur et la responsabilité notre exigence. 

En 2021, nous avons souhaité exprimer cette raison d’être et en révéler tout son sens avec une nouvelle plateforme de marque, pour dire d’une seule voix que les gagnants de notre activité sont bien plus nombreux que les seuls gagnants du jeu.

 

 

Notre manifeste de marque, 

 Voir la France gagner 

Faire gagner les Français  avec une offre de jeux diversifiée, responsable et divertissante qui procure émotions et convivialité.

Faire gagner leurs espoirs, leur bonne étoile ou leur sagacité.

Faire gagner les Français en reversant deux tiers des mises aux joueurs, en faisant 1 millionnaire tous les deux jours et des milliers de gagnants chaque jour.

Faire gagner leurs rêves  les plus profonds, leurs projets les plus simples et les plus fous.

Faire gagner un jeu responsable, en se mobilisant depuis près de vingt ans contre le jeu des mineurs et l'addiction au jeu.

Faire gagner un jeu responsable en accompagnant nos grands gagnants dans la durée pour qu’ils profitent sereinement de leur gain.

Faire gagner le plaisir, le positif.

 

 

Faire gagner les territoires de France dans lesquels nous vivons et auxquels nous sommes attachés en étant plus que jamais un acteur de la vie et de l’activité locale avec nos 30 000 partenaires commerçants.

Faire gagner le dynamisme et la diversité de nos régions.

 

Faire gagner les territoires en contribuant aussi à la préservation et au renouveau du patrimoine français avec nos jeux Mission Patrimoine qui permettront de rénover plus de 500 sites en péril.

Faire gagner notre culture commune.

Faire gagner l’égalité des chances en aidant les plus fragiles par le biais de notre Fondation d'entreprise qui accompagne plus de 250 associations agissant partout en France pour l’insertion dans la société.

Faire gagner leur courage et leur talent.

 

 

Faire gagner le sport en France  en finançant sa pratique sur le territoire auprès des amateurs avec 6 milliards d’euros reversés depuis quarante ans au Centre national du développement du sport (CNDS), récemment renommé l’Agence nationale du sport (ANS), pour contribuer au financement des clubs et des associations, ainsi qu’à la rénovation et à la construction d’infrastructures sportives.

Faire gagner les athlètes français en les accompagnant de leurs débuts jusqu’aux plus hautes marches du podium, au service du rayonnement des couleurs de la France, en soutenant plus de 400 sportifs de haut niveau depuis trente ans.

Faire gagner leur passion et leur ténacité.

 

 

Faire gagner notre pays en contribuant à sa richesse à hauteur de 5,7 milliards d’euros au PIB.

Faire gagner ses habitants en redistribuant chaque année 3,8 milliards d'euros à la collectivité au bénéfice de tous.

Les histoires vraies de gagnants au jeu, mais pas seulement !

S’accrocher à ses rêves de victoires, tenter sa chance malgré tout, réaliser un projet fou ; plongez chaque mois dans la vie étonnante de Français qui ont réalisé leurs rêves alors que ce n’était pas gagné d’avance. 

 

Faire gagner les rêves des Français, quel qu’en soit le chemin, voilà la mission de FDJ. Aujourd’hui, plus que jamais, FDJ s’engage pour voir gagner les rêves des Français.

Épisode 4 : Quentin et Ruby

Le jour où tout a basculé, Quentin et Ruby se rendaient à la banque afin d’ obtenir un prêt mais… Leur banquier était en retard. Un contre-temps qui aura permis à ces joueurs très occasionnels, de tenter leur chance au tirage Loto et de gagner 3 millions d’euros ! Un gain aussi heureux qu’inespéré qui changera bien des choses dans leurs vies...

Partie 1 : « Pour vivre heureux… »

Ce jour-là, Quentin et Ruby avaient un rendez-vous capital pour assurer leur avenir… Pourtant ce sont à un café et à une grille LOTO qu’ils doivent leur changement de vie radical.

Partie 2 : « … Vivons caché ? »

Ruby n’en revient pas. Ils sont millionnaires. Quentin souhaite préserver leur vie comme elle était … avant ! Mais si elle était mieux maintenant ?

Épisode 3 : Michaël

Nombreux sont ceux qui pensent qu’un accident ayant entraîné une paraplégie à un très jeune âge condamne la destinée… Aujourd’hui, avec 4 médailles paralympiques dont un titre en double à Pékin en 2008 à son actif, Michaël Jeremiasz nous prouve le contraire.

Partie 1 : La reconstruction

Après un accident de ski à l’âge de 18 ans, Michaël devient paraplégique et doit apprendre à accepter sa nouvelle vie. Il entame un travail de reconstruction et passe 9 mois en centre de rééducation. Adepte du tennis depuis ses 6 ans, il décide de reprendre la pratique du tennis en fauteuil. Il aura par la suite une carrière fulgurante.

Partie 2 : A la conquête du monde

Michaël comptabilise aujourd’hui 4 médailles paralympiques dont un titre en double à Pékin en 2008. Il devient en 2016, à l’occasion des Jeux Paralympiques de Rio, le charismatique porte-drapeau de la délégation française. Véritable passionné, Michaël œuvre pour la diversité et l’inclusion avec un objectif : faire tomber les barrières entre le monde du handicap et celui des valides afin de contribuer à une société plus juste.

Épisode 2 : Sarah

Dix fois championne de France, multiple médaillée européenne et championne du monde en 2008, Sarah Ourahmoune est la boxeuse française la plus titrée. 


Son parcours marque l’histoire de notre pays lorsqu’elle devient la première boxeuse française de tous les temps à se qualifier pour une Olympiade. 


Diplômée de Sciences Po, elle est également cheffe d’entreprise, conférencière et vice-présidente de la FFB (Fédération Française de Boxe).


Femme aux multiples facettes, Sarah œuvre activement pour la promotion du sport au féminin. Elle est globalement engagée sur les sujets de réussite et de leadership au féminin et plus largement sur l’égalité des chances ! 

Partie 1 : Le dernier combat ?

Après sa défaite aux qualifications des jeux de Londres, Sarah Ourahmoune, la championne de boxe la plus titrée de France, veut raccrocher les gants et pense à l’après. Alors qu’elle suit un programme destiné aux sportifs de haut niveau, elle fait une rencontre qui lui ouvre de nouvelles perspectives mais un événement imprévu va bouleverser ses plans.

Partie 2 - Choisir, c'est renoncer

Sarah fait face à des dilemmes en cascade. Alors qu’elle doit faire un choix entre sa carrière d’entrepreneuse et son désir de décrocher un titre olympique, elle décide de ne pas choisir pour ne renoncer à aucun de ses rêves.

Partie 3 - Aller au bout de ses rêves

Sarah touche du doigt son rêve de médaille. Elle est qualifiée pour les jeux de Rio et gère en parallèle sa vie de femme, de mère et le développement de son entreprise. Son dernier combat sur un ring aura un impact inattendu sur sa vie d’entrepreneuse.   

Épisode 1 : Floris

Floris est un jeune provincial souffrant de déficience visuelle. Doux, introverti et passionné de jeux vidéo, il trouvait dans cet univers virtuel tout ce à quoi il ne pouvait prétendre dans la vie réelle : mobilité, liens sociaux et liberté d’actions... 


La rencontre avec sa femme va bouleverser cet équilibre et le forcer à se confronter à la réalité. Un évènement qui l’amènera à oser dépasser ses limites. 


Faire gagner l’égalité des chances pour FDJ, c’est agir pour l’insertion des plus fragiles dans la société grâce à sa Fondation. La Fondation FDJ soutient plus d’une centaine d’associations. SIMPLON est l’une d’entre elles. 

Partie 1 : Un avenir troublé

À l’adolescence, comme tous les jeunes de son âge, Floris nourrit de nombreux rêves. Conduire, conquérir son propre espace de vie, se construire un avenir professionnel… Autant de clés qui ouvrent la porte vers la liberté. Oui, mais voilà : Floris souffre d’une déficience visuelle et elle s’aggrave. Un avenir troublé s’annonce et une question se pose pour ce jeune provincial : comment faire pour voir ses rêves d’autonomie se réaliser ?

Partie 2 : Les seules limites… celles de la vision

La mobilité … Un enjeu de taille pour Floris ! En province, chez ses parents, la vie était simple mais, pour lui qui ne pouvait pas conduire, l’autonomie était quasi impossible. La proposition de déménager à Paris, faite par sa femme, sonne pour Floris comme une lueur d’espoir. Mais s’arracher à ses repères n’est pas une chose aisée… S’orienter, trouver un logement adapté, faire ses courses seul représentent de véritables défis pour un déficient visuel. Comment Floris va-t-il réussir à s’adapter à cette nouvelle vie ?

Partie 3 : Une lueur d'espoir

Les débuts dans la capitale sont plus compliqués qu’anticipé. Floris finit, tout de même, par s’acclimater. Il est décidé à ne pas se laisser abattre. Il a fait preuve d’audace en s’installant à Paris et il compte bien saisir toutes les opportunités que la ville lui offre. Il souhaite gagner son autonomie financière. Il décide donc de se construire un futur professionnel dans un domaine d’avenir. Mais les formations inclusives sont peu nombreuses et une annonce fracassante va accélérer ce besoin de trouver un emploi. Quelle chance va-t-il pouvoir saisir pour voir gagner ses rêves ?